fbpx

Au Fricot, de tôt jusqu’à tard

Avec une capacité d’une cinquantaine de personnes, l’espace regorge de références acadiennes, dans une ambiance de shack coquet de bord de mer. Certaines décorations proviennent même du «grenier» du coproriétaire Simon Dunn. On y va pour une bouchée avant un spectacle ou une soirée entre amis, et le restaurant prolonge le plaisir avec l’ajout de brunchs et un menu de fin de soirée.

Ça déjeune

Au saut du lit et décoiffé, on peut dès maintenant déguster les samedis et dimanches de 10h à 15h des œufs bénédictine au homard, du gravlax, le classique deux œufs-bacon, du jambon à la bière maison, des crêpes aux œufs ainsi que des grilled-cheese végétaliens. Une façon pour le Fricot de rejoindre une clientèle plus large et d’être plus créatif dans l’offre alimentaire. «On trouvait que c’était quelque chose qui marchait bien avec le thème de notre resto, raconte Simon. Tout est pas mal fait maison.»

Ça veille

À l’autre bout de la journée, on retrouve dès maintenant un menu de fin de soirée offert de 21h à 23h. La formule table d’hôte inclut une entrée, un plat puis un breuvage. Une belle façon pour les noctambules de plonger dans la culture culinaire brunswickoise avec un bol de fricot, la soupe emblématique, l’incontournable guédille ou encore des pogos de poisson qui craquent sous la dent. Bref, on propose des plats typiques retravaillés avec des produits de saison, et en portions réduites pour ceux qui mangent plus tard.

Ainsi, peu importe l’heure, l’ambiance est au beau fixe et on apprécie ce côté convivial qui donne envie de prolonger le rendez-vous. «On a une clientèle qui revient, qui aime l’ambiance et le service. On essaie d’offrir une expérience qui est un peu différente d’ailleurs.» Et c’est réussi: tout est goûteux, festif et offre un beau rayonnement à la fierté culinaire des Maritimes.

Obtenez de 25% à 40% plus d’argent sur Boutique Magis

2020, MAGIS MAGAZINE, TOUS DROITS RÉSERVÉS