fbpx

MAGIS Magazine – un nouveau média d’ici pour les gens d’ici

Entretien avec son fondateur Michel Fortin.

Ce n’est pas un hasard si MAGIS se dote aujourd’hui d’un magazine. L’achat local est en effet une vraie passion pour Michel Fortin depuis des années. L’ancien Président –éditeur du VOIR et de Communications VOIR, dont il s’est détaché et a vendu ses parts il y a trois ans, et initiateur/concepteur de la Boutique VOIR était déjà, bien avant les autres, convaincu qu’il fallait prioriser nos commerces locaux aux multinationales,  et inviter les Québécois à découvrir les richesses et les artisans de notre province. Il ne pouvait donc pas demeurer les bras croisés, alors que la pandémie de COVID-19 ébranle plusieurs secteurs d’activité et en menace même d’autres de disparition. « Je me suis toujours fait un devoir d’aider les acteurs d’ici, explique-t-il. Je les connais bien et je veux plus que jamais en ce moment leur donner une voix pour les encourager. »

Le Québec tatoué sur le cœur

A priori, le nouveau projet de Michel Fortin ne constitue qu’une initiative de plus à l’heure où tout le monde semble favoriser les produits québécois. Pourtant, comme il l’indique lui-même, « C’est une chose de vouloir consommer local, mais c’en est une autre de le faire concrètement. Ça ne tient pas juste à des répertoires, des logos et des posts sur Facebook. » L’éditeur connaît sur le bout des doigts ce sujet, puisqu’il s’est souvent confronté aux fausses idées véhiculées sur l’achat local, considéré comme plus cher ou moins diversifié que celui importé de l’étranger. 

Grâce à la Boutique VOIR, puis à MAGIS, la nouvelle structure qu’il dirige depuis deux ans et demi, Michel Fortin a réussi à démonter ces préjugés. Il propose depuis près de 8 ans  une formule originale maintes fois copiée permettant aux Québécois de gagner plus à rendre visite à leurs commerçants locaux sans contraintes et, surtout, sans déprécier le travail de ces derniers. Il croit cependant qu’en ces temps d’incertitude, il faut faire plus. « Obtenir 25 à 40% de plus que son achat pour consommer local, c’est important. Mais pour réellement comprendre ce que nos artisans représentent dans notre société et les couleurs uniques qu’ils lui apportent, il faut du contenu. Et il y a tant de belles choses à dire sur ces personnes dévouées et passionnées! »

Un magazine, une mission

À quoi ressemble le nouveau MAGIS Magazine? Il est selon son éditeur fidèle à ce que les lecteurs pouvaient lire dans la section Dans mon quartier du VOIR. Une banque de 350 textes déjà produits pour l’ancien magazine et qui risquaient de disparaître avec lui auront d’ailleurs une seconde vie sur la nouvelle plateforme, qui compte les enrichir progressivement de portraits et de sujets plus fouillés mettant en lumière les commerces et les produits d’ici. « Nous n’avons pas l’ambition de devenir un quotidien ou de monétiser de l’information. Notre but, c’est de continuer à encourager l’achat local, de montrer les réalisations et les valeurs de nos artisans, et de prouver, au-delà des discours, que nous croyons fermement dans notre mission. »

Activiste, le nouveau MAGIS Magazine? Sans doute, mais il sera avant tout un « feel good » média qui permettra aux lecteurs d’avoir du plaisir en découvrant les petites perles de leur quartier, de leur ville ou de leur région. Celles qui constituent l’âme du Québec et dont on se souvient bien plus que des Starbucks ou Walmart de ce monde. « Si la vie est si agréable ici, c’est grâce à ces commerces locaux », renchérit Michel Fortin, qui a notamment contribué avec le Guide restos et gourmand VOIR à ce que l’aéroport de Montréal remplace son aire d’accueil impersonnelle par celle aux couleurs du Québec que nous lui connaissons maintenant. « Ce sont ces petites entreprises et ces artisans qui constituent notre identité, notre fierté. Manger, s’habiller et consommer local devraient donc aller de soi. »

Le local, plus que jamais

L’éditeur prêche par l’exemple. Il privilégie les annonces dans les médias locaux plutôt que sur le géant américain Facebook, stimule l’économie québécoise avec sa boutique en ligne. Et grâce au MAGIS Magazine, il veut maintenant donner la parole aux artisans, qui en ont en ce moment grand besoin. « Je veux montrer que les gens d’ici se serrent les coudes et qu’on fait des choses magnifiques. Que par exemple, les fromages de la Fromagerie Hamel vont divinement bien avec des pains provenant de chez Marius et Fanny et du café torréfié Touché  de chez Édika. Bref, que tous ces commerces forment un tout qui fait du Québec la terre que nous aimons. » Alors, attendez-vous à un raz-de-marée de bien-être en découvrant ce nouveau magazine… et n’oubliez pas d’encourager vos commerces locaux!

Par : Sophie Ginoux

Obtenez de 25% à 40% plus d’argent sur Boutique Magis

2021, MAGIS MAGAZINE, TOUS DROITS RÉSERVÉS