fbpx

Plaisir et gourmandise chez Westrose

Originaire de la région Charente-Maritime, en France, Jérôme y concoctait déjà des desserts dans un restaurant. Une passion qui ne l’a jamais quitté, et qu’il a décidé d’importer au Québec en ouvrant deux pâtisseries quasiment coup sur coup.

La première a ouvert ses portes dans Westmount en juillet 2018. La seconde en mars 2019 dans Griffintown, un emplacement qui l’a tout de suite séduit. «On a senti que c’était un emplacement idéal, dans un quartier en plein essor, explique Jérôme. Tout est en construction, c’est encore jeune mais extrêmement prometteur. On y sent un fort potentiel.»

Jérôme y propose, avec sa sous-chef Léna Hounton-Fardet, de la pâtisserie fine. Les gâteaux y sont travaillés avec minutie et comprennent différentes structures – du biscuit, des inserts, des ganaches, des compotées, du caramel –, mais aussi divers types de glaçage: pulvérisé, trempage. Le but? Créer un riche assortiment de goûts. Par exemple, pour un gâteau aux bleuets, Jérôme va travailler le fruit sous toutes ses formes: entiers, en compote, en glaçage. «La finesse est dans l’exécution», assure le chef.

Vous n’avez pas encore l’eau à la bouche? Voici trois de ses suggestions.

Les viennoiseries

Pour créer les meilleurs croissants, chocolatines et autres chaussons aux pommes et pains aux raisins, Jérôme utilise un beurre de tourage. Ce beurre sec, livré en plaques, donne un feuilleté plus croustillant, étant moins chargé en eau et plus en gras. «Ce que j’aime le plus, c’est voir revenir mes clients avec le sourire, nous faire des compliments. Une fois qu’ils ont goûté nos produits, ils ne peuvent plus s’en passer!»

Le mille-feuille

Voilà un classique que la boulangerie propose depuis son ouverture. Le fin mets est revisité, et présenté sur la tranche, entre trois plaques de feuilletage, avec une ganache vanille et un praliné maison. Son célèbre glaçage blanc sur le dessus (très sucré!) est supprimé. «De façon générale, j’essaie de diminuer le sucre et de ne pas saturer le palais en sucre pour qu’on puisse se concentrer sur l’équilibre des autres saveurs», explique Jérôme.

La carte des lunchs

C’est l’un des grands projets de la boulangerie Westrose: élaborer une carte de plats, pour le midi, qui proposera un menu en relation avec ce qu’ils font de mieux, du pain. Les clients pourront déguster ces plats sur place dans le bel espace du salon de thé. En proposant déjà des en-cas salés comme des pizzas, des sandwiches et des quiches, Jérôme s’est aperçu que la clientèle était très nombreuse sur l’heure du lunch. «Notre projet est d’y inclure notre pain. Par exemple, en bagels, tartines ou pains burger.» Mais également des bons petits plats «à la française» comme un bon bœuf bourguignon, des croque-monsieur, des salades, ou encore des tartares.

Obtenez de 25% à 40% plus d’argent sur Boutique Magis

2020, MAGIS MAGAZINE, TOUS DROITS RÉSERVÉS