fbpx

Voyager dans l’histoire et l’hiver à l’Hôtel-Musée Premières Nations

Les crépitements des trois petits feux résonnent dans la belle maison longue huronne-wendat. Bien emmitouflé dans les grosses couvertures, on oublie qu’il fait -20 degrés Celsius dehors. Autour du feu, le conteur s’anime. Accrochés à chacune de ses paroles, nous nous laissons entraîner dans le riche univers des mythes et légendes autochtones. Chaque parole nous rappelant qu’une histoire riche habitait ce continent bien avant l’arrivée des Européens. Une histoire que l’on redécouvre chaque fois que l’on pousse les portes de l’Hôtel-Musée Premières Nations.

«On découvre une belle histoire, une culture riche. C’est une histoire qui a beaucoup été interprétée par d’autres, mais ici, ce sont les Hurons-Wendats eux-mêmes qui la racontent. C’est de l’authenticité, pas du Hollywood», explique Colombe Bourque, directrice générale de l’Hôtel-Musée Premières Nations, dont l’architecture rappelle les maisons longues et les fumoirs traditionnels des nations iroquoiennes qui peuplaient l’Amérique du Nord.

L’établissement, qui appartient à la nation huronne-wendat, ne se contente cependant pas de raconter l’histoire des Premières Nations: il construit aussi son futur. Comment? En réinvestissant l’ensemble de ses profits dans l’hôtel et la communauté, en employant une majorité de personnes issues des Premières Nations et en mettant constamment la richesse des cultures autochtones à l’avant-plan, notamment dans son excellent restaurant La Traite.

Une aventure hivernale pour toute la famille

Il se dégage de l’hôtel, malgré sa popularité, une inébranlable sérénité. Une sérénité qui convient à tous. En effet, pendant que les parents relaxent dans le spa – mélange de bains modernes et saunas traditionnels –, les plus jeunes s’adonnent aux multiples activités dirigées qu’offre le musée, comme les fameux Jeux des Premières Nations.

«Ce sont six jeux que les Hurons-Wendats jouaient en 1500, s’enthousiasme Colombe Bourque. Il y a le jeu du bol, du bilboquet, celui du mocassin, la fabrication de poupées traditionnelles…»

Toute la famille se retrouve ensuite dehors pour un tour guidé du village et une escapade dans la forêt en raquettes et luge traditionnelles. Une autre occasion de mêler le plaisir à l’apprentissage des cultures autochtones.

Puis, une fois le soleil couché, on se retrouve sous les étoiles. Rassemblés autour d’un bon feu à nous raconter les histoires de la journée, nous répétons, sans le vouloir, un rituel aussi vieux que le premier pas de l’Homme sur ce continent. Au final, un séjour à l’Hôtel-Musée Premières Nations, c’est un peu ça: une escapade hors du temps à la découverte de notre histoire.

Obtenez de 25% à 40% plus d’argent sur Boutique Magis

2021, MAGIS MAGAZINE, TOUS DROITS RÉSERVÉS